Laitue, roquette, mâche, chicorée… La salade présente de nombreuses variétés et se déguste aussi bien seule qu’en mélange pour des mets complets et colorés. Composée en grande partie d’eau, elle contient très peu de calories mais beaucoup de vitamines. Elle a aussi l’avantage de pouvoir être cultivée toute l’année. Que vous choisissiez de la planter ou de la semer, la réussite de votre culture de salades dépendra pour beaucoup de l’arrosage que vous lui prodiguerez. 

A quelle fréquence faut-il arroser les salades ?

Toutes les plantes, fruits et légumes n’ont pas les mêmes besoins en eau. C’est ce qui fait que l’arrosage au jardin et au potager peut devenir un vrai casse-tête entre les plants à arroser tous les jours, ceux à n’arroser qu’une fois par semaine, ceux qu’il ne faut irriguer que si besoin… En ce qui concerne les salades, laitues ou autres variétés, on peut considérer qu’une fréquence d’arrosage de deux à trois fois par semaine est une moyenne convenable. Bien sûr, comme pour tous les végétaux, cette fréquence dépend de plusieurs paramètres, par exemple :

- la saison : en été, les besoins sont plus importants puisque la température est plus élevée et donc l’eau s’évapore plus rapidement ;

- la météo : une période pendant laquelle il pleut tous les jours pendant des semaines ne nécessitera comme vous vous en doutez aucun arrosage des salades, même en été ;

- l’emplacement : des plants situés à l’ombre auront moins besoin d’être arrosés que d’autres placés en plein soleil ;

- le stade de développement : les jeunes plants de salades ont des besoins différents de ceux qui sont prêts à être récoltés, ou des semis qui viennent d’être effectués ;

- le placement sous une serre de jardin : les conditions de culture n’y sont pas les mêmes, dans la mesure où les plants ne profitent pas de la pluie, et où il fait plus chaud qu’à l’air libre ;

- la variété : évidemment, certaines variétés de salades devront être irriguées puis fréquemment que d’autres. 

Quelle quantité d’eau pour l’arrosage des salades ?

Lorsqu’on parle de besoins en eau, on parle de fréquence et de quantité. Mais attention ! Ce n’est pas la même chose ! Un légume peut nécessiter des arrosages quotidiens en toute petite quantité, tandis qu’un autre peut avoir besoin de beaucoup d’eau d’un coup, mais plus rarement. De manière générale, les salades contenant une grosse quantité d’eau, il ne faut pas lésiner sur la quantité. Concernant les jeunes plants, arrosez-les de sorte à ce que le sol soit toujours humide. Il existe des disparités entre les différents types de salades, comme par exemple la roquette qui est très gourmande en eau tandis que la mâche n’est pas très exigeante.

A quel moment vaut-il mieux procéder à l’arrosage ?

Vous vous posez peut-être la question de savoir s’il est préférable d’arroser le matin ou le soir. Eh bien, cela est aussi bien dans un cas comme dans l’autre, l’important étant de ne pas le faire en pleine chaleur. Le plus tôt possible ou le plus tard possible sera le mieux. Pourquoi ? Comme pour les autres légumes, afin d’éviter que l’eau d’une part ne s’évapore trop rapidement et n’ait pas le temps d’être absorbée par la terre et donc par les racines, et d’autre part, pour éviter que le soleil ne brûle les feuilles par un effet loupe dû aux gouttelettes d’eau. Même si les journées d’hiver sont parfois très ensoleillées, il est tout de même moins risqué d’arroser en journée pendant la période froide.   

Comment arroser les plants de salade ?

Les conseils de jardinage relatifs à l’irrigation des cultures portent aussi bien sur la fréquence d’arrosage que sur la manière d’arroser. C’est pourquoi savoir comment arroser les salades est tout aussi important que de savoir quand le faire. En effet, il existe divers procédés d’irrigation, tous n’ont pas les mêmes débits ni les mêmes dispersions. Pour les salades, l’eau devra mouiller la terre tout autour du pied mais en évitant de mouiller les feuilles. La technique la plus simple, de l’arrosoir sans pomme, peut donc être utilisée dans le cas d’un arrosage manuel. Il faut éviter un jet d’eau au débit trop important qui risque tasser, compacter la terre et former une sorte de croûte autour de la salade, alors que celle-ci doit pouvoir se développer dans un sol bien meuble. 

Concernant la qualité de l’eau d’arrosage, les salades ne sont pas difficiles, elles apprécieront toutes les eaux que vous leur offrirez, peu importe la quantité de tels ou tels minéraux. Si vous avez la possibilité d’en récupérer, l’eau de pluie reste bien sûr la meilleure option, comme pour arroser les légumes du reste du potager. Elle est stockée à température ambiante, dénuée de produits chimiques, et gratuite, ce qui permet d’économiser l’eau du réseau.  

Quels sont les signes d’une salade qui manque d’eau ?

Il est bien sûr évident qu’il vaut mieux arroser régulièrement plutôt qu’attendre de constater les signes d’un défaut d’arrosage. Toutefois, il peut être utile de les connaître afin de pouvoir déceler un problème sur vos cultures et rectifier le tir rapidement. Une salade en pleine forme a de belles feuilles colorées et fermes. Si elle n’a pas reçu assez d’eau, ses feuilles vont commencer à se ramollir. Si rien n’est fait à ce stade, les feuilles de vos plants de salades, laitues, roquettes, vont ensuite se mettre à jaunir et devenir de plus en plus sèches. 

Pas assez d’arrosage : quelles conséquences ?

L’effet le plus grave d’un arrosage insuffisant ou inexistant est la perte de votre plant qui, après avoir tenté de survivre au détriment de sa croissance, va finir par mourir. Mais sans aller jusque-là, un manque d’eau pour vos salades peut les faire monter en graines, plus ou moins rapidement selon les variétés. En effet, la plante en stress hydrique (qui manque d’eau) va vite fabriquer des graines afin d’assurer sa reproduction au cas où cette situation de sécheresse devait perdurer et que sa survie devait être menacée. La nature est bien faite non ? Une salade qui a manqué d’eau aura aussi un goût plus amer et pourra avoir une texture plus dure que si elle avait bénéficié d’assez d’arrosage. Il serait dommage de cultiver de bons légumes à la maison dans son carré potager ou sa serre 4 saisons, et de ne pas pouvoir les consommer ensuite !

Existe-t-il des moyens pour limiter les besoins en eau des salades ?

Si l’arrosage des salades doit s’effectuer en moyenne deux à trois fois par semaine, il existe tout de même quelques astuces à mettre en place pour conserver un maximum d’humidité au pied de celles-ci. En période chaude ou si vous vivez dans une région particulièrement ensoleillée, il est préférable que les plants soient à l’ombre, d’autant plus si votre culture se fait en pot. Le paillage quant à lui va permettre, comme pour beaucoup d’autres plantes, de garder la fraîcheur et limiter l’évaporation, avec en bonus une diminution du développement des herbes indésirables. Attention toutefois aux limaces et aux escargots ! Enfin, la plantation des jeunes plants assez proches les uns des autres permet de limiter la surface du sol exposée au soleil une fois les salades devenues bien volumineuses. 

Vous l’aurez compris, l’arrosage des salades ne se fait pas n’importe comment. Celui-ci est garant de la bonne santé de vos cultures. Alors pour vous régaler, appliquez ces quelques conseils dans votre potager et vos salades devraient vous le rendre dans l’assiette !