L’acquisition d’une serre de jardin permet de cultiver plantes et légumes à l’abri des intempéries : pluie, grêle, neige et vent ne pourront pas leur causer de dégâts. En même temps, la chaleur à l’intérieur rend possible des cultures plus étalées dans le temps. Mais si une serre a pour objectif de protéger vos plantations du vent notamment, il est erroné de croire que les cultures doivent se conserver constamment en milieu hermétique. Une bonne aération est nécessaire, et nous allons de suite voir pourquoi. 

Aération de la serre : pourquoi est-ce primordial ?

Certains jardiniers, en partant du principe que les plantes ont besoin d’un maximum de chaleur pour se développer, estiment qu’il faut ouvrir la serre de jardin le moins possible pour faire monter la température au maximum. C’est une erreur, pour plusieurs raisons.

La chaleur ok, mais pas trop !

Si les serres sont conçues pour faire pousser vos cultures dans un environnement plus adapté que l’extérieur, et notamment plus chaud, il faut savoir que pendant les mois d’été, la température peut très vite y atteindre des extrêmes ! Imaginez, en pleine canicule, lorsqu’il vous est très pénible de rester dehors, à quel point l’atmosphère doit être irrespirable dans une serre fermée ! Les plantes ont pour la plupart des difficultés à supporter la canicule à l’air libre, alors à l’intérieur d’une serre… Sans aller jusqu’à des températures caniculaires, il peut très vite faire une chaleur insupportable pour vos végétaux. Ventiler sa serre est donc indispensable pour réguler la température. 

Une humidité contrôlée

Comme les êtres humains, les plantes transpirent. Et cette transpiration dégage de la vapeur d’eau qui crée de l’humidité, aussi bien dans une serre tunnel, une serre en verre ou en polycarbonate. Autant dans une serre tropicale, ce n’est pas dérangeant, autant lorsqu’on cultive des tomates et des poireaux, il vaut mieux éviter. Un taux d’humidité trop important peut favoriser la survenue de maladies, de nombreux éléments pathogènes appréciant se développant dans de telles conditions, notamment les champignons.

La circulation de l’oxygène

Contrairement à ce que pense la plupart des gens, les plantes respirent de l’oxygène et rejettent du dioxyde de carbone, comme nous. Et ce, le jour comme la nuit. Simplement, elles ont un autre système de respiration, en lien avec la photosynthèse, qui ne s’effectue que le jour. Et c’est celui-ci qui consomme du CO2 pour rejeter de l’oxygène. Dans tous les cas, elles ont besoin d’un air constamment renouvelé pour pouvoir y puiser les gaz dont elles ont besoin pour se développer correctement. D’où l’intérêt d’aérer sa serre de jardin régulièrement.

Comment aménager une serre pour une bonne circulation de l’air

Il existe des astuces à mettre en place en amont de l’utilisation de la serre pour que l’air y circule mieux, en dépit de tout système d’aération. 

Bien disposer sa serre

Si votre serre n’est pas encore posée, sachez que sa disposition peut avoir une incidence sur la circulation de l’air. En effet, toutes les serres fermées sont dotées d’au minimum une ouverture, la porte, qui vous permettra d’y entrer mais aussi de laisser entrer l’air extérieur. Par conséquent, il est judicieux d’orienter sa serre de façon à ce que le vent puisse s’y introduire facilement. Les conditions climatiques et le type de serre sont à prendre en compte. En région très chaude et sèche, on recherchera un maximum de vent. Idem avec une serre qui possède des ouvertures limitées. Tandis qu’en région très venteuse, on évitera le plein vent, notamment pour les serres avec bâches polyéthylène ou PVC qui, même avec les meilleures précautions, peuvent s’envoler. En plein soleil, la serre montera très vite en température, à l’ombre elle sera plus vulnérable à l’humidité. Il faut trouver le juste milieu. 

Placer ses plants de la meilleure façon

Cela peut paraître anodin, mais disposer ses plantes ou ses pieds de légumes trop serrés est contreproductif car l’air a du mal à circuler entre les feuillages. Il est donc indispensable de les espacer suffisamment, et d’alterner éventuellement plantes hautes et basses.  

Ventilation d’une serre de jardin : on ouvre quand et comment ?

Une fois la serre de jardin en place et même si tout a été réfléchi au mieux pour que l’air circule convenablement, il faut aérer. 

A quel moment est-il préférable d’ouvrir sa serre ?

En été, le soleil est à son maximum, la température de la serre peut grimper très haut très vite, pouvant tuer les plants en seulement quelques heures. C’est pourquoi il est vivement conseillé d’ouvrir sa serre chaque jour et de la laisser ouverte toute la journée. Elle peut rester ouverte également la nuit si les températures sont proches des températures diurnes. Cela permettra notamment d’évacuer la chaleur accumulée la journée. Pendant le printemps et l’automne, l’humidité est à son comble, notamment en début et fin de journée. C’est à ces moments-là qu’il faut ventiler sa serre de jardin, afin d’éviter une condensation trop importante. En hiver, la serre ne devra être ouverte que le matin afin d’évacuer cette humidité.   

Comment ventiler sa serre concrètement ?

La ventilation d’une serre peut se faire de deux manières : naturellement, ou en forçant les choses. Dans tous les cas, les besoins en aération sont proportionnels à la taille de la serre. Ce qui veut dire que plus la serre est spacieuse, plus vous devrez aérer longtemps. Pour les plus petites, quelques minutes suffisent. 

La ventilation naturelle

Ventiler sa serre naturellement veut dire qu’on ne fait pas appel à des appareils mais simplement à la circulation normale de l’air. C’est amplement suffisant pour les serres de particuliers. Pour cela, on ouvre la ou les portes et s’il y en a, les fenêtres, qui servent d’aérations latérales. Vérifiez bien les caractéristiques techniques de votre serre avant achat, certaines sont pourvues d’ouvertures au niveau du toit qui facilitent l’évacuation de l’air chaud. 

La ventilation forcée

Dans les modèles de grande taille, il peut être nécessaire d’ajouter un ventilateur de serre. Si un ou plusieurs ventilateurs doivent être installés, il faudra prévoir le système électrique pour l’alimenter. La plupart des appareils se présentent sous forme d’hélices, qu’il faudra disposer de préférence en hauteur. 

La ventilation d’une serre est un paramètre qu’il ne faut pas négliger car elle permet de contrôler la chaleur, l’humidité et la composition de l’air. Il existe des appareils pensés pour une ventilation optimale, mais le plus souvent, ils ne sont pas nécessaires chez les jardiniers amateurs. En revanche, savoir quand aérer et comment agencer sa serre est primordial pour la bonne santé de vos végétaux.